COURS D’HISTOIRE DE L’ART (Anne Muller)

Programme 2016 – 2017

BRIOUDE - Salle interconsulaire, avenue Léon Blum

                                                                            Les mercredis à 14h30

CYCLE 1 : L'AVENTURE DU REGARD, DES CLES POUR L'HISTOIRE DE L'ART

Ce cycle propose une initiation à l’histoire de l’art et à la lecture d’œuvres par l’étude approfondie de 10 chefs d’œuvre représentatifs d’une époque ou d’un style. Chaque séance, d’une heure et demie, est consacrée à l’étude d’une œuvre envisagée dans son contexte historique et culturel, en même temps que du point de vue plastique, technique et stylistique et permet de mettre en lumière l’évolution des formes et des styles, de la Renaissance à la période contemporaine.

Cette année, l’accent sera mis sur les traditions et les échanges artistiques qui ont contribué à forger l'identité culturelle européenne, de l'Antiquité à la période contemporaine.

Tarifs et bulletins d'inscription

Télécharger le calendrier et le programme

                                        

L’Aventure du regard, des clés pour l’Histoire de l’Art

Thème de l’année : L’Europe des Arts

Les mercredis à 14h30

5 octobre  -  Michel Ange , la Place du Capitole comme représentation du monde (1546) - 

Les apports de Michel-Ange à l’art mondial sont innombrables. Son œuvre architecturale, moins connue du grand public, a profondément renouvelé et enrichi  la conception et  l’organisation de l’espace à la Renaissance.

 

16 novembre-  Jérome Bosch ( 1453 - 1516) , Le Jardin des délices (vers 1505), la crise spirituelle de l’Occident

500 ans après sa mort, dont on célèbre en 2016 l’anniversaire, Jérome Bosch n’a pas livré tous ses secrets. Son œuvre inclassable illustre la crise spirituelle de l’Occident , à la charnière du Moyen-âge et de la Renaissance. Le XXe siècle a fait de ce « faiseur de diables » un précurseur du surréalisme.

14 décembre Le Caravage et l’Europe : la Chapelle Contarelli de l’Eglise Saint Louis des Français ,  théâtre du surnaturel (Rome  1599 – 1600).

Dans la dynamique de la Réforme catholique, Le Caravage réinvente les codes de la représentation  et suscite un mouvement artistique qui marquera durablement la peinture européenne.

 

11 janvier-  Ermenonville, jardin des Lumières :   du paysage classique au parc à l’anglaise,  Hubert  Robert paysagiste.

Au XVIIIe siècle, la réflexion philosophique et les voyages donnent  naissance à une révolution paysagère. Hubert Robert, peintre des ruines, s’en fait  l’interprète inspiré à Ermenonville, autour  de la  tombe de Jean-Jacques Rousseau.

 

15 février- Estampe japonaise et japonisme : Hokusai, 36 vues du Mont Fuji (1831, 1834)

L’art de l’estampe japonaise, a profondément influencé la génération impressionniste et les premières avant-gardes artistiques. La modernité des paysages d’Hokusai a surpris et surprend encore.

  

22 mars -  Avant-gardes au féminin : autour de l’Autoportrait nu de Paula Modersohn-Becker ( 1906)

Paris 1906. Des jeunes artistes venus de toute l’Europe inventent la modernité. L’allemande Paula peint le premier autoportrait féminin nu de l’Histoire de l’Art. Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris  lui rend enfin hommage, en 2016.

12 avril Le cubisme international : Prague ville cubiste ? Autour de Frantisek Kupka (Etude pour le langage des verticales – 1911)

Les expérimentations des avant-gardes parisiennes, relayées par Kupka, ont trouvé à Prague un prolongement inattendu et méconnu. Le langage du cubisme , synonyme de liberté, a suscité dans les années 20 et 30 de nombreuses réalisations architecturales et artistiques, soutenues par la jeune République tchécoslovaque

3 mai -Alvar Aalto, maitre du design scandinave : le Fauteuil Paimio (1931 – 1933) – Alvar Aalto, universellement considéré comme le père du design finlandais, a exercé une profonde influence sur tout le design scandinave. Ses meubles en bois cintré, d’une extraordinaire élégance, sont devenus des classiques.

31 mai -  Vrai ou Faux ? L’aura des chefs-d’œuvre : quand Han van Meegeren peignait des Vermeer...

Au XXe siècle la marchandisation de l’art  a eu pour conséquence la mise en circulation  sur le marché de nombreux faux. Coup de projecteur sur ces faussaires de génie, capables de tromper les experts

 

 14 juin -

Le « Street art »,  ou la rue comme atelier : le travail de mémoire d’ Ernest Pignon –Ernest ( né en 1942)

Depuis les années 1970, l’art revendique le droit de s’exprimer dans la rue. Ernest Pignon –Ernest noue un dialogue avec l’histoire des lieux, à travers une œuvre éphémère par nature, mais esthétique et profondément humaine.